Peut-on encore trouver un preneur pour sa voiture accidentée ?

Il est tout à fait possible de vendre une voiture accidentée, il suffit de respecter quelques conditions et de suivre certaines formalités. Voici les différentes possibilités qui se présentent à vous si vous désirez vendre votre voiture accidentée.

Si la voiture accidentée est encore en état de fonctionnement

Dans ce cas, vous pouvez vendre la voiture de la même manière que l’on procède à une vente de voiture d’occasion. Cependant, il faut préciser sur la déclaration de cession et sur l’annonce que la voiture a été accidentée. Donc, le futur acheteur doit être mis au courant et il pourra demander les factures des réparations, ainsi que le rapport d’expertise qui a été effectué pour garantir que la voiture peut rouler correctement. Par ailleurs, vous devrez fournir à l’acheteur certains documents tels que la carte grise, un certificat de non-gage de moins de 15 jours, une déclaration de cession et un certificat de contrôle technique valide, de moins de six mois. Pour faciliter la vente de votre voiture accidentée, vous pouvez aussi vous tourner vers des professionnels en rachat de voiture. L’avantage est qu’il s’occupe et prend en charge les frais d’enlèvement de votre voiture accidentée.
À noter que, dans le cas où la voiture a été déclarée dangereuse dans le rapport d’expertise effectuée après l’accident, vous ne pourrez pas la vendre sauf si vous réalisez les réparations essentielles pour la remettre en bon état.

Si la voiture accidentée n’est plus en état de fonctionnement

Depuis 2009, il n’est plus autorisé de vendre une voiture qui ne marche plus. Ainsi, la note « véhicule non roulant » n’existe plus sur les rapports du contrôle technique. Donc, il n’est plus possible de vendre la voiture de la même manière qu’une voiture d’occasion. Il vous reste toutefois des solutions. Vous pouvez notamment vendre la voiture à un professionnel en destruction, par exemple un centre de regroupement, un démolisseur ou un broyeur agréé. Néanmoins, il faut savoir que ces professionnels n’acceptent que les véhicules qui sont encore dotés de leurs composants essentiels, c’est-à-dire du groupe motopropulseur, de la carrosserie, du pot catalytique, etc. Par ailleurs, la voiture ne doit pas comporter des équipements non homologués ou des déchets. Sinon, vous avez aussi le choix de conserver la voiture chez vous et de ne céder que certains éléments (jantes, pneus, etc.). Enfin, vous pouvez également la transformer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *